7.7 C
New York
samedi, décembre 3, 2022

Buy now

spot_img

Maroc : Marche Verte : discours royal axé sur le développement du Sahara et le Gazoduc Nigéria-Maroc

Pour son traditionnel discours de la commémoration de la Marche Verte, Mohammed VI a essentiellement abordé les investissements réalisés dans les provinces du sud et les projets de développement initiés. Mention spéciale a été faite du projet de Gazoduc Nigéria-Maroc, bénéficiant de l’appui royal.
À l’occasion de la commémoration du 47ème anniversaire de la Marche Verte, le Roi Mohammed VI a donné ce dimanche soir un discours, revenant sur les mécanismes de développement mis en place dans les provinces du Sud mais aussi le lancement du projet de Gagoduc Nigéria-Maroc, dont quatre accords signés en octobre dernier par l’ONHYM sont venus officialiser l’entame.
Le secteur privé appelé à investir dans les provinces du Sud
D’emblée, le monarque a rappelé la signature, à Laâyoune en novembre 2015 et à Dakhla en février 2016, du Programme de développement des provinces du Sud.
Doté d’une enveloppe financière de 77 milliards de dirhams (MMDH), « le programme vise à lancer un véritable dynamisme économique et social, à créer des opportunités d’emplois et d’investissements, et à doter la région des infrastructures et équipements nécessaires », fait-il savoir.
« C’est un programme ambitieux qui répond aux préoccupations et aux aspirations des habitants des provinces du sud. Les autorités locales et élues sont chargées d’encadrer l’exécution de ses projets », affirme le chef de l’État.
Sept après son lancement, Mohammed VI note « les résultats positifs » qui ont été obtenus avec un taux d’engagement ayant atteint les 80 % de l’enveloppe financière totale allouée initialement.
Le Souverain cite notamment l’autoroute Tiznit-Dakhla, « étant arrivé à sa phase finale », la liaison de la zone Sud au réseau électrique national, les centrales solaires et les parcs éoliens programmés qui sont terminés, mais aussi les travaux de construction du grand port Dakhla Atlantique qui « débuteront prochainement, après l’achèvement de diverses études et démarches administratives ».
« Sur le plan économique, qui est le principal moteur du développement, plusieurs projets ont été réalisés dans le domaine de la valorisation et de la transformation des produits de la pêche maritime, qui fournit des milliers d’emplois aux habitants de la région », indique le roi, soulignant que « dans le domaine agricole, plus de six mille hectares ont été aménagés et aménagés, à Dakhla et Boujdour, et mis à la disposition des jeunes agriculteurs de la région  ».
« La plupart des projets programmés, dans les secteurs des phosphates, de l’eau et de l’assainissement, ont un taux de réalisation avancé », précise-t-il, pour ajouter que « le domaine social et culturel a connu plusieurs réalisations dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la formation, du soutien aux initiatives d’auto-emploi et de l’avancement de la langue et de la culture hassaniennes, en tant que composante majeure de l’identité nationale unifiée ».
S’agissant toujours des provinces du Sud, Mohammed VI appelle « le secteur privé à continuer à promouvoir l’investissement productif dans ces régions, notamment dans les projets à caractère social ». « Nous appelons également à ouvrir de nouveaux horizons pour le dynamisme du développement dans nos provinces du Sud, notamment dans les secteurs porteurs, l’économie bleue et les énergies renouvelables », poursuit-il.
Un appui royal au gazoduc Nigéria-Maroc
L’autre partie du discours royal a été consacrée au projet de Gazoduc Nigéria-Maroc. « Il nous plaît de constater l’état présent d’avancement de ce grand projet, conformément à l’Accord signé en décembre 2016 », déclare Mohammed VI, rappelant la signature récente du mémorandum d’entente « avec la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et, à Nouakchott avec la Mauritanie et le Sénégal » qui « marque un jalon essentiel dans le processus de réalisation du projet ».
Une mention du discours qui intervient quelques heures après la rencontre à Londres de l’ambassadeur du Maroc, Hakim Hajoui, porteur d’un message royal, avec le président du Nigéria.
Pour le monarque, le projet de Gazoduc est plus qu’un projet bilatéral entre deux pays frères. « Notre souhait est qu’il soit plus largement un projet stratégique profitable à l’ensemble de la région de l’Afrique de l’ouest, dont la population dépasse 440 millions d’habitants », souligne-t-il.
« Ce gazoduc offre aux quinze pays de la CEDEAO, des opportunités et des garanties en matière de sécurité énergétique et de développement socio-économique et industriel », explique-t-il.
Le projet permettra aussi « d’arrimer l’Afrique et l’Europe », ajoute le Souverain qui se félicite « de l’appui des institutions financières régionales et internationales qui ont exprimé le souhait d’apporter leur concours effectif à sa mise en œuvre ».
« Nous affirmons de nouveau notre réceptivité à toute forme de partenariat fructueux visant à mener à bien ce projet africain d’envergure », fait savoir le roi dans son discours diffusé ce dimanche.
Http : TchadActu.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE