7.7 C
New York
samedi, décembre 3, 2022

Buy now

spot_img

Événements du 28 septembre : Colonel Pivi donne sa version des faits

Colonel Claude Pivi, le ministre chargé de la sécurité présidentielle de Capitaine Moussa Dadis Camara, sous le règne du CNRD est celui que le tribunal criminel interroge ce mardi.

Il est accusé d’avoir, entre autres, séquestré des manifestants le 28 septembre et les jours suivants.  Colonel Pivi face au Procureur Algassimou Diallo, c’était intéressant entre cet interrogateur et l’accusé

A la quasi totalité des questions posées Colonel a toujours répondu  » ce n’est pas vrai » ou alors  » je ne sais pas ».

Il nie avoir séquestré des citoyens. Il ni avoir vu des recrues de Kaliah au stade ou aux abords du stade. Il ni avoir brutalisé, avoir tiré sur les manifestants.  » Je n’ai jamais tiré sur un Guinéen  » a-t-il articulé, face au Président du Tribunal criminel Ibrahima Sory 2 Tounkara.

Colonel Claude Pivi soutient que lorsque les événements du 28 septembre ont eu lieu en 2009, il avait manifesté l’intention d’arrêter tous les éléments suspects de l’armée qu’on accuse d’avoir été associés à ce carnage.

 » Mais le Président Dadis m’a dit de laisser comme une enquête internationale arrive. Il a dit à tout le monde de rester tranquille » dit Colonel Claude Pivi.

Quel a été son rôle dans l’avènement au pouvoir de Capitaine Moussa Dadis Camara? Cet officier de l’armée guinéenne répond

 » Il viendra ici expliquer lui même ». Il ajoute cependant que lui, compte tenu de la sagesse de Capitaine Dadis, il avait vraiment oeuvré pour que ce dernier soit le Président de la junte

 » Quand j’étais porte parole sous feu général Lansana Conté, chaque fois qu’on voulait déborder, il m’appelait et nous donnait de sages conseils.. »

L’audience est en cours

Par Abou Bakr pour couleurguinee.com

 

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE