2.3 C
New York
samedi, décembre 10, 2022

Buy now

spot_img

Mamou: un décès accidentel lors d’un tournoi

Après une longue nuit de regret et de consternation, je viens par la présente publication déplorer l’incident tragique survenu hier soir au stade préfectoral Mikaël Diakité, en marge de la finale du tournoi inter-quartiers qui porte mon nom.
Malheureusement c’est à deux(2) minutes seulement de la fin du match que le triste et regrettable incident s’est produit, provoquant la mort d’un enfant sous l’éboulement d’un mur au stade de Mamou.
Tout est parti de la sortie inattendue d’un supporter qui manifestait sa joie à deux minutes de la fin de la rencontre en faisant de selfies  sur la pelouse. Ce geste a irrité et provoqué la colère d’une partie des spectateurs, occasionnant du coup des débordements dans le stade. Puis s’en sont suivis des jets de pierres dans un stade rempli de monde. C’est dans ce sauve-qui-peut que le mur d’une partie du stade est tombé sur ce pauvre garçon de 14 ans du nom de Thierno Abdoul Barry qui a finalement succombé à ses blessures à l’hôpital régional de Mamou. En plus de ce cas de mort très regrettable, nous avons enregistré trois cas de blessés.
C’est dans un état d’âme, profondément affecté que j’adresse mes sincères condoléances à la famille éplorée de Boulbinet, aux sages et aux autorites de Mamou. Je prie le Tout-puissant Allah d’accueillir l’âme de ce garçon arraché à la fleur de l’âge dans son paradis éternel.
J’exprime aussi mes souhaits de prompt retablissement aux blessés, dont la prise prise en charge est complètement couverte par la mairie et la commission d’organisation.

Chers compatriotes

Cet incident tragique relance à nouveau le débat sur la problématique de la violence juvénile dans la ville carrefour de Mamou. Cette ville cosmopolite, à la croisée des carrefours reliant les principales régions de notre pays, devrait également incarner une zone de convergence des valeurs cardinales de notre belle culture guinéenne.
Aujourd’hui, il est plus que jamais urgent que les autorités compétentes et les partenaires sociaux à tous les niveaux s’impliquent dans la sensibilisation de la jeunesse dans cette zone stratégique du pays, afin de réduire la prévalence de la violence.

Cet appel que j’adresse aux autorités administratives, religieuses et morales de Mamou vaut aussi pour les autres régions de notre belle Guinée.

Loin de me décourager, je reste engagé pour aider ma ville d’origine et toute la jeunesse de mon pays en fonction de mes maigres moyens, pour contribuer à l’éducation de la jeunesse : avenir de notre belle patrie. C’est ce travail de sensibilisation et d’éducation que nous faisons tous les jours à travers nos médias et d’autres canaux de communication.
C’est aussi le lieu de remercier tous ceux ou toutes celles qui, de près ou de loin, m’ont accompagné pour mériter la confiance des jeunes de Mamou.
Tout en regrettant encore ce facheux événement du stade Mikaël Diakité, j’exprime ma disponibilté en tant que fils de Mamou à servir mes frères et sœurs de cette localité.
Que Dieu nous donne la force de mieux éduquer notre jeunesse.
Paix à l’âme de Thierno Abdoul Barry et prompt rétablissement aux blessés.
Mes condoléances les plus attristées à toute la jeunesse de la Guinée.
Puisse Allah veiller sur la Guinée et les Guinéens partout dans le monde.

Par Sidy Diallo fondateur de Fraternité FM

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE